Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le général Zachary Taylor

Publié le par Olivier Millet

Le général Zachary Taylor

Taylor est né en 1784 en Virginie, fils d'un planteur, ancien vétéran de la guerre d'indépendance. Taylor et sa famille partirent s’installer dans le Kentucky. Sur place et profitant du boom économique, sa famille développa une plantation et entretint des esclaves pour la cultiver. En 1808, Taylor s'engagea dans l'armée américaine en pleine crise politique avec l'Angleterre suite à l'incident de la frégate USS Chesapeake. Il prit le grade de premier lieutenant dans le 7th US infantry regiment. En 1810 il était capitaine et en 1811, il fut envoyé prendre le commandement de la garnison de fort Knox dans l'Indiana. Sa gestion sur place lui attira les faveurs du gouverneur de l'Indiana, le bouillonnant Harrisson. Les troubles avec les indiens augmentèrent parallèlement avec ceux contre les Anglais et Taylor participa au combat contre les Anglais et leurs alliés indiens. Il participa au combat de Fort Harrisson où une force indienne pro-anglaise fut repoussée par la garnison américaine. Pour ce succès, Taylor reçut le grade de Major et participa en qualité d'adjoint du général en chef à deux expéditions contre les indiens dans l'Illinois et l'Indiana. Il fut responsable de la construction de Fort Johnson mais fut forcé de l'abandonner quelque temps plus tard. En 1814 il quitta brièvement l'armée avant d'y revenir. Lieutenant-colonel en 1819, il construisit Fort Jesup en Louisiane. Taylor par ses missions acquit une expérience certaine dans l'établissement de postes avancés ce qui lui sera utile au début de la guerre du Mexique. Sa vie militaire fut partagée entre différentes garnisons, des commissions réformatrices sur l'armée et la guerre contre les indiens Séminoles. Durant la seconde guerre Séminole en 1837, il battit une force indienne à la bataille du lac Okeechobee ce qui lui valut le brevet de brigadier général et il obtint le commandement de l'ensemble des forces armées de Floride.

Taylor passa l'année suivante à parcourir le pays avec sa famille ce qui lui permit de nouer des relations politiques parmi lesquelles le président Harrisson lui-même, qu'il avait bien connu au début de sa carrière.

Son implication dans les affaires mexicaines débuta dès 1844, quand il fut envoyé en Louisiane pour s'opposer à un éventuel retour en force des Mexicains contre le Texas indépendant. Une fois ce nouvel état intégré à l'union, le président J.Polk, envoya Taylor et son armée de 3000 hommes se positionner dans le secteur contesté entre les Rio Grande et Nueces. Ayant fait de Corpus Christi sa base arrière, Taylor établit un poste sur le Rio Grande en face de la ville mexicaine de Matamoros : Fort Texas. Ce fut le troisième Fort dont Taylor supervisa la construction. Dans les semaines qui suivirent les tensions entre forces américaines et mexicaines aboutirent à l’embuscade du détachement de cavalerie américain mené par le capitaine Thornton et le déclenchement de la guerre du Mexique.

Taylor fut donc en charge de l'armée américaine lors des premières confrontations avec les Mexicains, il dut d'abord faire face à l'offensive sur fort Texas tout en s'occupant de l'acheminement des troupes et des approvisionnements depuis la côte. Il battit les Mexicains aux batailles de Porto Alto et Resaca de la Palma qui permirent de dégager le fort américain et de forcer les troupes mexicaines à la retraite vers le sud. Lancé à leur poursuite il se réorganisa avant d'entreprendre son offensive vers Monterrey. Après de durs combats où l'armée américaine fit connaissance avec le combat urbain, il négocia avec le général Ampudia un armistice qui permit aux Mexicains de se désengager de la région mais en abandonnant la ville aux Américains. Cet accord mit Polk dans une rage folle car il outrepassait les fonctions purement militaires de Taylor. Polk, certainement soucieux d'écarter un futur candidat aux présidentielles, profita de l'occasion pour faire passer Taylor au second plan en accordant la majorité des forces armées au général Winfield Scott l'autre héros américain. Malgré les ordres de rester sur place, Taylor continua son offensive vers le sud avec des forces réduites et affronta une dernière fois les forces mexicaines à la bataille de Buena Vista. Malgré une disproportion de forces de presque deux contre un, Taylor réussit à tenir en échec les forces de Santa Anna et gagna une notoriété énorme. Lors d'un assaut mexicain il ordonna au chef d'une de ses batteries de tirer avec ses canons à double charge selon des termes qui seront repris pour sa future campagne présidentielle. Néanmoins les opérations pour lui et son armée s'arrêtèrent là, le Mexique étant en passe de perdre sa capitale et donc la guerre.

Avec sa stature de héros national, Taylor monopolisa autour de lui des groupes politiques composés aussi bien de Whigs et de démocrates. Malgré son désir de rester indépendant, il fut choisi par le parti whig comme étant le candidat le plus à même de défendre leurs idées pour l'élection présidentielle de 1848. Bien que natif du sud, il était opposé à l'extension de l'esclavage dans les nouveaux états conquis mais ne manifestait pas non plus une totale adhésion envers les idées antiesclavagistes de certains groupes politiques nordistes. il était pour un pouvoir fort du parlement mais pour limiter celui du président en supprimant son droit de veto ; en outre il était contre les mesures protectionnistes et certains droits de douanes. La campagne électorale fut menée de main de maître par le sénateur John Critenden ; Taylor ne s'y impliqua pas totalement refusant même de s'expliquer sur son projet politique ou de faire des rencontres publiques avec l'électorat. Elu, il ne montra pas un grand empressement pour s'intégrer à sa nouvelle vie à Washington, démissionnant même sur le tard de son poste militaire. Son mandat ne laissa pas de souvenir impérissable, il dut gérer l'intégration des nouveaux états fraîchement conquis après la guerre du Mexique et la désignation des droits à l'esclavage ou non pour tous les nouveaux états et territoires ainsi créés. La situation mondiale relativement calme lui a permis de passer son mandat à l'abri de toute crise internationale majeure. Il réalisa conjointement avec les Anglais un canal reliant l'Atlantique au Pacifique au Nicaragua par le traité Clayton Bulwer. Ce fut là son seul vrai succès. D'un point de vue politique intérieur Taylor fut l'homme des compromis et s'appuya souvent sur le Congrès quant à la prise de décision d'importance il eut le mérite de ne pas attiser les tensions qui commençaient sérieusement à apparaitre entre sécessionnistes du Sud et abolitionnistes du Nord.

Taylor ne put terminer son mandat, le 4 juillet 1850 il décéda d'une complication digestive que certains ont attribuée, à tort, à un empoisonnement. son corps fut enterré dans la plantation familiale de Louisville dans le Kentucky.

Taylor ne laissa pas l'empreinte d'un grand président mais certainement celle d'un grand leader militaire de par ses actions durant la guerre du Mexique. Il n'a pas démontré de grands talents de stratège mais une capacité de leader étonnante allant même jusqu’à braver un ordre présidentiel. Particulièrement apprécié de ses soldats, il demeure l'une des plus grandes figures si ce n'est la plus grande figure militaire américaine de la guerre du Mexique.

Le général Zachary Taylor

Commenter cet article