Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les unités de "Présidials"

Publié le par Olivier Millet

Les unités de "Présidials"

Les unités de Présidials sont les descendants directs des détachements de la gendarmerie coloniale espagnole. Ces unités avaient pour mission la surveillance des frontières et des avant-postes nommés "presidio". En 1846 il existait 34 compagnies de presidial dans l'armée mexicaine, elles sont considérées comme des unités de milice territoriales d'active.

Parmi elles, 8 étaient stationnées à Coahuila, 3 dans le Nouveau-Mexique, six en Californie. L'effectif total de ces cavaliers atteignait 1200 hommes environ.
Ces cavaliers légers armés de lance étaient mal équipés et entraînés pour assurer de véritables missions de combat, ils ont servi d'éclaireur, et ont combattu principalement en Californie mais aussi au nouveau-Mexique et au Texas.


L'uniforme de ces cavaliers était constitué par une tunique courte bleue avec le col, les manches et les revers rouges. Les pantalons sont réglementairement bleus mais pouvaient également être gris avec une bande latérale rouge. Ils avaient adopté un chapeau noir à large bord avec une bande blanche à la base. Les initiales de la province étaient brodées sur le col et parfois écrites sur le baudrier. Les presidial de Californie portaient un uniforme un peu différent : il consistait en une tunique bleue avec le col et les manches verts, des revers de poitrine rouges et un passepoil blanc sur les manches. Le pantalon est bleu foncé avec une bande latérale rouge. En lieu et place du chapeau à large bord, un shako de cavalerie. La tenue de campagne était une tunique bleue à col et manches rouges, un pantalon large de cavalier avec doublure en cuir à l'entre-jambe et gris avec des boutons sur toute la longueur de la bande latérale. Il était porté par-dessus les bottes. Le shako était remplacé par le chapeau classique des presidials.

L'armement de ces unités était la lance avec fanion rouge ou tricolore, l'épée de cavalerie légère, des carabines, pistolets et autres tromblons. Il ne semble pas que ces détachements aient été d'une grande efficacité au combat, ce qui est dû surtout au fait qu'ils étaient mal entraînés à faire face à une armée aussi mobile et puissante que l'armée américaine. Au côté des cavaliers irréguliers, ils firent front pour tenter d'empêcher la Californie de tomber aux mains des "gringos" sans succès. On peut raisonnablement penser qu'il furent plus efficaces dans le renseignement ou dans les actions de harcèlement.

Voir les commentaires

Nouveau site en préparation

Publié le par Olivier Millet

La guerre de 1812 a été largement couverte par le premier site et il devient difficile de trouver suffisamment de sujets nouveaux pour assurer des mises à jour nombreuses c'est pourquoi la cadence a ralenti, quant à la guerre du Mexique le filon risque également de s'épuiser rapidement, cela me laissait une fenêtre pour m'attaquer à un troisième projet qui me tenait particulièrement à cœur.

J'annonce donc un futur et troisième site sur un autre conflit américain, certainement le plus populaire de tous pour un amateur d'histoire, pour les figurinistes et wargamers.

J'ai encore du travail pour étoffer le futur site mais c'est au son de Dixie que j'annoncerai son lancement dans les mois prochains.

Je ne délaisserai pas pour autant les sables du Mexique et continuerai à alimenter le site en nouveautés.

Voir les commentaires