Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

La campagne de Californie et du Nouveau-Mexique

Publié par Olivier Millet

le premier drapeau de la république de Californie, hissé à Sonoma en juin 1846 par les colons américains révoltés

le premier drapeau de la république de Californie, hissé à Sonoma en juin 1846 par les colons américains révoltés

La Californie est la province la plus isolée du Mexique, sa population atteint à peine les 10000 habitants et parmi eux se trouvaient plus de 1000 colons "illégaux" américains. Illégaux depuis que le Mexique avait interdit toute immigration en provenance des États-Unis afin d'éviter de faire face à la même situation qu'au Texas en 1836. Seulement des Américains aventureux ont passé outre l'interdiction, chercheurs d'or, marins, explorateurs et aventuriers en quête d'une nouvelle vie se sont installés dans les régions de Los Angeles, Monterey, San Franciso ou San Diego.


Le brigadier général Stephen Kearny fut chargé de mener un détachement nommé "armée de l'ouest" composé de 2500 hommes dont le bataillon de volontaires Mormont, des volontaires montés du Missouri, et des cavaliers du 1st US Dragoon en direction de l'ouest à partir du fort Leavenworth dans le Kansas. Son objectif la province mexicaine de Californie. Kearny devait également sécuriser la région du Nouveau Mexique.

Le 26 juin 1846, Kearny partit avec son détachement et atteignit Bent's Fort près de la rivière Arkansas. Sur place, Il reçut des renforts dont des troupes régulières et le reste du régiment du 1st US Dragoon. Son premier objectif fut la prise de la ville de Santa Fe au Nouveau-Mexique. Utilisant une de ses relations locales, Kearny parvint à faire flancher la résolution du gouverneur mexicain de la ville de Santa Fe et ses troupes purent entrer sans combat dans la capitale du Nouveau-Mexique. Kearny divisa ses forces et envoya une partie sous les ordres du Colonel Doniphan au sud du Rio Grande vers El Paso puis rejoignit les troupes de Taylor. Le reste des troupes de Kearny partit vers la Californie.

La campagne de Californie et du Nouveau-Mexique

Entre-temps Scott avait donné les pouvoirs de gouverneur du Nouveau-Mexique et de Californie à Kearny. Le 25 septembre 1846 Kearny partit pour la Californie avec 100 dragons montés sur des mules et guidés par le célèbre éclaireur Kit Carson. Il suivit le cours de la rivière Gila à travers le désert de Sonoran sur plus de 1300 km vers la côte ouest et les troupes navales. Le reste des forces américaines de l'armée de l'ouest sous les ordres de Doniphan prit la route du sud vers El Paso. Peu avant El paso, Doniphan dut faire face à une force de 1500 hommes dont un fort parti de cavaliers mexicains à Brazito le jour de Noël. Les Mexicains après avoir vainement demandé aux Américains de se rendre, chargèrent bravement et plus de 200 d'entre eux tombèrent sous les balles américaines à une centaine de mètres de leur ligne. Les Américains qui éprouvèrent des pertes légères poursuivirent leur route et s'emparèrent d'El Paso. Le 8 février Doniphan qui avait reçu quelques renforts partit encore vers le sud, cette fois vers la ville de Chihuahua. Le 28 février 1847 après un voyage éprouvant, Doniphan et ses hommes se heurtèrent une nouvelle fois aux forces mexicaines. Bien que numériquement supérieurs, les Mexicains furent manœuvrés par les Américains qui utilisèrent très efficacement leur artillerie, désorganisant la ligne ennemie puis après une charge et un sanglant corps à corps les soldats américains balayèrent toute opposition. Après avoir perdu plus de 500 hommes tués, blessés ou prisonniers, les Mexicains abandonnèrent la position et les hommes de Doniphan s'emparèrent de Chihuahua. Le Nouveau-Mexique sécurisé, les soldats de Doniphan obliquèrent vers l'est et rejoignirent les troupes de Taylor à Buena Vista.

A l'ouest, la petite armée de Kearny partit rejoindre la flotte du Pacifique de John Sloat qui croisait le long des côtes californiennes et qui assurait le support pour les opérations sur le littoral.
La flotte mexicaine étant quasiment inexistante, l'US Navy n'a eu aucune difficulté à contrôler à la fois le secteur Pacifique et Atlantique ce qui permit de ravitailler les forces, bloquer les ports mexicains et donc leur approvisionnement en armements européens et enfin menacer leurs côtes d'un éventuel débarquement. Les ordres de Sloat étaient de sécuriser et de s'emparer de la Californie si la guerre éclatait entre les États-Unis et le Mexique, Sloat et ses dix navires furent donc en mesure d'opérer sur les côtes de Californie dès juillet 1846 mais n'avaient pas encore de nouvelles sur la situation diplomatique qui prévalait entre Washington et Mexico. De toute manière, l'US Navy ne s'était pas embarrassée de tels détails car en 1842, une flottille américaine sous les ordres du commodore Jones avait déjà capturé la capitale de Californie sur la simple présomption d'accords entre Mexico et Londres et au nom de la doctrine Monroe. Les rumeurs de cession aux Anglais de la Californie s'étant révélées inexactes, Jones qui avait capturé une ville d'un état souverain de son propre chef, avait été relevé de son commandement.

En Californie, on ignore encore que le Mexique et les États-Unis sont en guerre depuis le 13 mai, mais les colons américains s'agitèrent dès que les tensions entre les deux pays étaient montées d'un cran. Le 15 juin, 30 colons s'emparèrent de Sonoma et hissèrent le 4 juillet, leur nouveau drapeau. Ce dernier, dont le symbole était un ours qui symbolisait la république de Californie, flotta le temps d'apprendre que la guerre entre les États-Unis et le Mexique avait été déclarée et que des forces de US Marines arrivent pour hisser la bannière étoilée à la place. Le célèbre explorateur américain Frémont dut service topographique de l'US army et ses 60 hommes se joignirent aux révoltés de Sonoma. Frémont fort de sa renommée se déclara gouverneur de la république de Californie, poste déjà attribué à Kearny.
L'éloignement important de cette province fit qu'une forte désorganisation régnait dans l'administration et parmi les forces de défense mexicaines de la Californie. Cette désorganisation allait rendre impossible toute défense efficace de la province et expliquer en grande partie la facilité avec laquelle les troupes américaines s'emparèrent de la Californie.


Le commodore Sloat, partit dès qu'il apprit que les combats avaient commencé, débarqua le 7 juillet une force pour capturer la capitale de la Californie, Monterey, et s'en empara facilement avec 225 marins et US Marines. Immédiatement les Américains se mirent à construire des fortifications pour défendre la ville. Le Fort Stockton fut mis en chantier. Le 9 juillet, le Sloop, Porthmouth, débarqua 70 hommes pour s'emparer des villages de Yerba Buena. Le 25 juillet, le USS Cyane, débarqua un bataillon de volontaires commandé par Frémont à San Diego une fois la ville sécurisée par un détachement de marins. Le commodore Sloat fut remplacé à cause de sa santé défaillante par le commodore Stockton. Les uns après les autres, les ports et villes côtières de Californie tombaient facilement entre les mains des Américains. Le 4 août 1846 la ville de Santa Barbara reçut la visite d'un escadron mené par la frégate USS Congress" et le Commander S. Dupond débarqua un détachement qui cette fois encore s'empara de la place sans combat. San Pedro tomba à son tour, occupé par un détachement de US Marines. Depuis ce village 9 jours plus tard, le commodore Stockton expédia des troupes pour s'emparer de la ville de Los Angeles. Rejoint par les troupes de Frémont, la ville tomba facilement et le 14 août 1846 le commandement des forces mexicaines de Californie fit sa reddition aux troupes américaines.

Mais des révoltes éclatèrent dans quelques villes tenues par les Américains et notamment à Los Angeles. La petite garnison américaine, assiégée, dut négocier sa reddition et quitter la ville. Les Américains tentèrent une première fois de revenir à Los Angeles mais durent y renoncer après avoir été repoussés au combat de Dominguez Rancho les 7 et 9 pctobre 1847. Ce n'est que lorsque les troupes de Kearny rejoindront les forces américaines à San Diego, qu'ils purent à nouveau retenter de prendre la ville de Los Angeles.

De son côté Kearny, arriva début décembre en Californie rejoint par quelques éléments américains provenant de la côte, il affronta une première fois, le 6 décembre les forces mexicaines californiennes à San Pascual. Après avoir éprouvé de lourdes pertes dues aux lanciers des "Presidio", Kearny retranché fut dégagé par une force américaine composée de marins qui avait été alertée de sa situation. Il réussit après ce combat à rejoindre la ville de San Diego et fit sa jonction avec les forces de Stockton.
Les forces américaines de Kearny et Stockton regroupées, remontèrent vers le nord en direction de Los Angeles et affrontèrent les troupes californiennes près de la ville à San Gabriel et La Mesa. Ces deux dernières victoires américaines ouvraient la voie vers Los Angeles et signifiaient la fin de la résistance californienne.


Début janvier, la Californie n'avait plus les moyens humains de se défendre et le 13 janvier 1847 les Mexicains capitulèrent et signèrent le traité de Cahuenga. Frémont gouverneur autoproclamé se heurta à Kearny officiellement promu à ce poste et après une protestation auprès de Washington, Fremont dut retourner aux États-Unis, en disgrâce, laissant Kearny gouverner la nouvelle province américaine.

Le général Kearny " le père de la cavalerie US "

Le général Kearny " le père de la cavalerie US "