Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

La bataille de Buena Vista 23 février 1847

Publié par Olivier Millet

La bataille de Buena Vista  23 février 1847

La bataille de Buena Vista n'aurait pas dû avoir lieu puisqu’à l'issue de la bataille et la prise de la ville de Monterrey par l'armée du général Taylor, les accords qui sont intervenus entre les forces mexicaines du général Ampudia et les troupes de Taylor ont provoqué la colère du gouvernement Polk à Washington. Taylor n'ayant aucun droit légal d'entamer des négociations de cet ordre avec le Mexique, à savoir conclure un armistice.

Polk voyant dans cet acte l'occasion de discréditer Taylor afin de lui fermer, d'une certaine manière, les portes de Washington, lui retire une partie de son armée pour soutenir la force d'invasion de Scott qui se met en place pour l'opération sur Vera Cruz.

Taylor reçoit donc l'ordre de rester sur Monterrey, l'axe d'effort principal des opérations étant maintenant sous la conduite du général Scott. Taylor va sciemment désobéir et continuer sa route vers l’intérieur du Mexique en direction de la ville de Saltillo. En route, il récupère la division de Wool et s'enfonce plus avant avec environ 4500 hommes.

De son côté, le Mexique a vu sa situation politique évoluer quand le général Santa Anna, revenu d'exil, reprit les rênes du pouvoir. Ce dernier leva une armée de plus de 25000 hommes et grâce à ses cavaliers irréguliers, très actifs autour des voies de communication américaines, il put mettre la main sur une dépêche, entre Scott et Taylor, l'informant de la partition des troupes américaines et de la situation vulnérable de l'armée de Taylor.

Santa Anna, décide de frapper ce dernier et fait remonter vers le nord une armée disparate de 20000 réguliers et miliciens. Taylor, ayant dépassé Saltillo et faisant route vers le sud, apprend à son tour l'avance des troupes mexicaines. Il fait manœuvrer ses forces vers le nord à nouveau et positionne son armée au col de Buena Vista à 6 km environ au sud de Saltillo. Le général, Wool s'occupe d'établir des positions défensives, tandis que Taylor s'assure de ses communications et de ses approvisionnements avec Saltillo, sa base arrière.

Santa Anna, arrivé sur place le 21 février, sûr de sa victoire, proposa aux Américains de se rendre et devant la réponse polie mais négative, passa à l'attaque le 23 février 1847.

C'est le général Ampudia, vieille connaissance de Taylor, qui attaque le premier sur le flanc gauche des Américains. Cette partie de la ligne américaine est tenue par des volontaires de l'Indiana et de l'Illinois et ces dernières troupes commencent à reculer devant la force de l'attaque ennemie. Taylor revenu de Saltillo intervient avec les volontaires du Mississippi, commandés par un certain Jefferson Davis. Les volontaires du Mississippi, habillés en rouge et armés du fusil rayé qui porte leur nom, stoppent l'attaque mexicaine. Renforcés par des volontaires de l'Indiana, ils attendent patiemment que l'ennemi s'approche et délivrent un feu d'enfer, ils repoussent un fort parti de cavaliers mexicains par la puissance de leurs salves. Les fusils rayés sonnent déjà le glas de la cavalerie et annoncent les carnages futurs entres ces deux armes. L'infanterie est la reine du champ de bataille surtout si elle est armée d'un fusil qui possède une portée effective de 1 km comme c'était le cas du fusil M1841 "misissippi rifle". En face le pauvre soldat mexicain doit se contenter de son mousquet Brown Bess de presque un siècle d'âge et qui ne porte avec précision qu'à 100 mètres

La ligne américaine est sauvée par l'intervention opportune des volontaires de Davis, du côté de Buena Vista, les murs de l'ancienne Hacienda sont garnis de fusils et soutenus par les canons de la batterie de W.Sherman, encore une future légende de la guerre civile, et repoussent tous les assauts mexicains.

Déconcerté par tant de résistance, Santa Anna procède à une attaque sur le centre américain menée par le général Perez. Taylor voyant le développement de l'attaque ennemie sur son centre, se précipite vers la batterie du capitaine Bragg et lui ordonne de procéder à un tir à double charge afin de causer plus de dégâts (au détriment parfois de l'intégrité du fût du canon). L'attaque mexicaine est repoussée; le mauvais temps s'invite alors sur le champ de bataille rendant difficile l'utilisation des armes à feu. Le combat baisse en intensité.

Les Mexicains, repoussés partout, sous le couvert de la nuit, vont opérer une retraite vers le Sud. Leur armée est diminuée de 1900 hommes tués, blessés et prisonniers, 1800 autres manquent à l'appel et ont probablement déserté les terribles conditions de vie de l'armée de Santa Anna. Taylor a perdu 530 hommes en tués et blessés soit 12% de ses effectifs. Il a livré la plus grosse bataille au Nord du Mexique à 4 contre 1. Au grand dam de Polk, cette nouvelle victoire va lui ouvrir en grand les portes de la Maison Blanche aux élections présidentielles de 1848.

Santa Anna réclama la victoire et annonça à Mexico avoir tué des centaines d'Américains. Mais derrière ses mensonges il dut se résoudre à affronter la triste réalité : en plus de son inaptitude à vaincre les Américains alors qu'ils étaient inférieurs en nombre, il va devoir faire face à une nouvelle invasion par l'Ouest alors que son armée est démoralisée et manque de confiance dans son chef. Bientôt, face à lui va débarquer une armée américaine trois fois plus imposante que celle de Taylor et commandée par un leader charismatique. La campagne de Mexico va commencer et avec elle la fin des espoirs de victoire du Mexique.

La bataille de Buena Vista  23 février 1847