Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

La bataille de Molino Del Rey 8 septembre 1847

Publié par Olivier Millet

La bataille de Molino Del Rey 8 septembre 1847

Après l'affrontement de Churubusco et l'armistice qui en avait découlé, les Américains se rendirent compte du double jeu de Santa Anna qui réorganisait et réarmait ses troupes contrairement à ce que stipulait l'accord. Avec une capitale menacée d'invasion les Américains étaient bien naïfs de croire que le leader politique et militaire du pays allait rester à attendre de leur livrer sa capitale et par conséquent sa place au sommet du pouvoir.

Scott recevait maintenant d'étranges rumeurs qui indiqueraient que les Mexicains se serviraient d'imposants bâtiments situés à 4 km de Mexico dans un endroit nommé El Molino Del Rey "le moulin du roi" pour y fondre des canons. Selon la rumeur, Santa Anna, désespéré, utiliserait le bronze des cloches des églises environnantes pour fabriquer des canons, reprenant une vieille coutume initiée par les Turcs qui consistait à utiliser le bronze des cloches pour fabriquer des canons. Coutume, rappelons-le, utilisée par à peu près tout le monde depuis l'avènement de l'artillerie. Ces rumeurs étaient fausses mais Scott ne pouvait laisser, sous le couvert de l'armistice, Santa Anna renforcer son artillerie qui lui causerait d'importants dommages dans les attaques à venir. Tactiquement il sait que la détermination du défenseur irait croissant à mesure que les Américains s'approcheront de leur capitale et que les défenseurs seraient aidés par les nombreux ouvrages fortifiés qui entourent la ville. Si par malheur il laissait ces derniers se couvrir de canons, le résultat serait un bain de sang pour ses hommes.

Sa décision est prise, il va attaquer et confie cette mission à la division du général Worth avec pour objectif de s'emparer des bâtiments principaux du moulin et de détruire armes et stock de poudre qui pourraient s'y trouver

Sur place, la garnison mexicaine dans et autour du moulin comprend environ 14000 hommes des bataillons Querétaro, Union, Liberty et Mina, la milice de San Blas, Moléria ainsi que 3 pièces de 8 livres. Ils occupent un ensemble de bâtiments en pierre aux murs larges et propices à la défense. Entre les bâtiments se sont placées les troupes de ligne, le 2éme léger, les 1er et 12th de ligne ainsi que 6 canons. Plus loin dans une grosse bâtisse nommée Casa Mata se trouvaient 900 hommes du 11éme de ligne et 600 soldats légers du 4éme bataillon léger.

La réserve était située en arrière vers Chapultepec et alignait plus de 4000 cavaliers et des troupes de ligne. Une force impressionnante qui devait garder un point stratégique vital. Non pas une fonderie de canon mais la porte d'entrée de Mexico.

Encore une fois Santa Anna plaçait sa confiance dans le nombre et non dans la qualité, les nombreux volontaires et miliciens ne pouvaient opposer qu'une résistance de pure forme contre un ennemi très aguerri et entraîné. Mais Santa Anna a commis un impair, propre à l'armée mexicaine : il a désigné un général pour commander chacun des détachements autour et dans le Moulin et aucun pour commander l'ensemble du dispositif. Ainsi personne ne pourra coordonner la défense, facilitant ainsi la tâche pour les Américains.

Le 8 septembre, la division Worth et ses 2800 hommes, 8th US regiment en tête, attaqua le moulin couvert par un tir d'artillerie. Plus de 270 dragons couvraient le flanc gauche, la brigade Cadwallader en réserve. presque 3500 hommes en tout allaient affronter une armée retranchée presque trois fois plus grosse.

Les Américains, couverts par les canons, attaquent et bousculent les troupes du Moulin, contournant l'artillerie mexicaine. Ils sont sont alors assaillis violemment par ces derniers qui constatent la différence d'effectif. Malgré leur pertes, les Américains s'emparent du Moulin, repoussent la contre-attaque et dirigent leurs feux vers le Casa Mata. Ils constatent à leur grande surprise que ce bâtiment est en fait une forteresse de pierre et non en terre séchée et leur première attaque est repoussée. Les canons américains entrent alors en action et réduisent peu à peu le fort.

Les Américains lancent un nouvel assaut et chassent les défenseurs. Les troupes mexicaines qui peuvent le faire se replient vers Mexico, la bataille pour le Moulin est terminée.

Le bilan est lourd, Worth fut blessé et 8 autres chefs de détachement furent tués, 49 officiers blessés, leurs hommes ont perdu 116 des leurs et 671 autres furent blessés. 269 Mexicains avaient été tués et presque 500 blessés plus 850 prisonniers inquiets de leur sort au vu de leur comportement durant la bataille. Des Mexicains étaient volontairement sortis de leur ligne de défense pour achever les blessés américains au sol.

Les hommes de Scott purent constater dans les ruines que la rumeurs était infondée, qu'il n'y avait pas de fonderie de canons. Cette bataille n'a donc servi à rien ou presque. L'armée mexicaine enregistre son troisième échec devant Mexico et son moral est en chute libre. Les hommes de Scott durement éprouvés peuvent maintenant contempler le dernier obstacle qui se dresse entre eux et Mexico.

Située à un kilomètre devant eux, se trouve une forteresse juchée sur une colline d'une soixantaine de mètres : le Château de Chapultepec

Le plan détaillé de l'attaque américaine sur le complexe du Molino del Rey

Le plan détaillé de l'attaque américaine sur le complexe du Molino del Rey