Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

La bataille de Churubusco 20 août 1847

Publié par Olivier Millet

La bataille de Churubusco 20 août 1847

La bataille de Churubusco est une bataille de la première phase de la campagne de Mexico.

Les forces américaines arrivées depuis l'Est de Mexico par la route principale ont subitement tourné vers le sud puis ont contourné les lacs qui bordent la ville au sud-est pour attaquer en direction du Nord là où Santa Anna ne les attendait pas. Ce dernier s'est rapidement repositionné et a placé ses troupes pour faire face à la menace à Contreras au sud de la ville.

Après la déroute mexicaine de Contreras, les forces mexicaines se replient vers Churubusco, une position située sur la rivière du même nom et dont l'entrée est occupée par un pont puis un couvent que les Mexicains ont fortifié. Churubusco est l'avant-dernier verrou pour la progression des forces américaines vers Mexico. Les forces mexicaines commandées par Antonio Lopez de Santa Anna et le général Rincon totalisent moins de 1300 hommes sur cette position dont beaucoup de volontaires inexpérimentés. Pour les assister, Santa Anna a placé le bataillon San Patricio, dont la bravoure due à leur statut particulier est déjà connue au sein de l'armée mexicaine, et surtout 7 canons qui interdisent l'accès au pont. Quelques travaux de fortification ont également été effectués à la hâte mais l'essentiel de la défense repose sur l'artillerie.

La première attaque américaine est frontale et se heurte de plein fouet aux canons et à l'infanterie ennemie retranchée. Les Américains doivent se replier après avoir subi des tirs à mitraille. Des renforts sont même parvenus aux troupes mexicaines mais il ne s'agit que de miliciens de faible valeur combative. Les Américains reviennent rapidement au contact et engagent les Mexicains dans un duel de tir d'infanterie. Le feu de mousqueterie épuise rapidement les munitions et plusieurs unités mexicaines se retrouvent sans balles à envoyer à l'ennemi, pire encore, les munitions qui arrivent de l'arrière ne peuvent être utilisées que par les mousquets Brown Bess de 0.75 du bataillon San Patricio. Les autres unités mexicaines ont des armes de calibres différents. Une charge désespérée à la baïonnette est balayée par le feu américain. Trois canons sur les 7 sont inutilisables, deux ont eu leur fût tordu par la chaleur. Les Mexicains qui veulent se rendre sont empêchés par les Irlandais du bataillon San Patricio, d'agiter un drapeau blanc. Des hommes désespérés essayent de faire rentrer des pierres dans leur arme en guise de balles en les martelant sur les marches en pierre du couvent, sans succès. Submergés par le nombre, la ligne mexicaine s'effondre. Les Irlandais, seuls, luttent jusqu'au bout de leurs forces mais sont soit tués, soit capturés.

Le couvent finit par capituler et lorsque les Américains exigent que les Mexicains leur remettent leurs munitions, le chef de la place, le général Anaya, leur aurait répondu que si il lui en restait les Américains ne seraient pas ici.

La prise de Churubusco coûtait 1260 hommes tués et blessés aux Mexicain ssoit la totalité des forces présentes pour la défense. Les Américains qui ont lancé des attaques frontales ont subi d'énormes pertes : 1000 hommes (133 tués et 865 blessés ) L'armée de Scott fond au soleil et Mexico n'est toujours pas tombée. Santa Anna de son côté conserve la supériorité numérique et il est en position retranchée mais son armée a subi un terrible coup au moral. En une journée, ils ont perdu deux positions importantes à San Antonio et Churubusco, leurs pertes sont lourdes, plus de 2800 hommes et les Américains ne sont plus qu'à 8 km de Mexico. Santa Anna décide de tenter de gagner du temps pour se réorganiser et entame des négociations avec les Américains. Santa Anna essaye de rééquiper son armée notamment en artillerie et selon la légende, utilisant les cloches en bronze des églises pour les fondre mais ce n'était pas fondé .

Scott de son côté doit faire une pause pour l'assaut final et lui aussi a besoin de se réorganiser. Il a perdu 1/8 de ses forces dans les combats du 20 août mais il sait qu'un dernier effort va lui être nécessaire pour prendre la capitale de son ennemi. Il offrit une pause à son ennemi dans les combats et le 24 août les deux camps signèrent un armistice durant lequel personne ne devait renforcer ses troupes ce que fit Scott mais pas Santa Anna. Scott qui avait compris que le généralissime mexicain voulait gagner du temps se prépara à la phase finale de la campagne. Son regard commença à se poser sur Molino Del Rey où, lui aurait-on dit, les Mexicains fabriquaient des canons, mais là encore ce n'étaient que rumeurs infondées . Alors que l'état-major de Scott était toujours d'avis de tenter une attaque par le Sud de la ville, Scott choisit d'attaquer par l'ouest à Molino Del Rey puis la colline de Chapultepec, des positions plus proches de la ville mais plus solidement retranchés.

La deuxième phase pour la prise de Mexico commencerait début septembre.