Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les volontaires du Mississippi dans la guerre du Mexique

Publié le par Olivier Millet

Les volontaires du Mississippi dans la guerre du Mexique

Les volontaires du Mississippi ou "Mississippi rifle", les célèbres habits rouges de l'armée Taylor s'immortalisèrent à la bataille de Buena Vista où, menés par leur chef Jefferson Davis, futur président de la confédération sudiste, ils repoussèrent les Mexicains à un moment critique de la bataille.

Parmi les immigrants américains qui partirent peupler les états mexicains de Californie et du Nouveau-Mexique, se trouvaient de nombreux habitants du sud et en particulier du Mississippi ; il n'est pas étonnant que les représentants de ces états aient largement soutenu le programme expansionniste de Polk pour la présidence de 1844, pas plus qu'il n'était étonnant de voir de nombreux volontaires du Sud partir pour l'armée du Mexique. Le Mississippi dut fournir un régiment de volontaires d'environ 1000 hommes, mais la ferveur populaire dans les états du sud était telle que ce sont presque 17000 hommes qui se présentèrent pour se faire recruter à Vicksburg. Le régiment fut à 10 compagnies, de la compagnie A à K. Les volontaires élurent Jefferson Davis, du conté de Warren, pour être leur colonel. La milice et les volontaires choisissaient par le vote leurs officiers : celà permettait de renforcer l'esprit de corps à défaut d'avoir le meilleur tacticien à la tête du régiment. Davis était membre du Congrès pour le Mississippi et deviendrait plus tard le président de la confédération sudiste lors de la guerre civile. Mais Davis était avant tout un ancien élève de West Point et avait à ce titre servi comme officier dans l'armée américaine.

Dès qu'il prit le commandement de son unité à la Nouvelle-Orléans, il en fit une des meilleures de l'armée par un entraînement quotidien. En outre Davis insista pour que ses hommes soient équipés du nouveau fusil à canon rayé M1841 qui porterait bientôt le nom de Mississippi rifle tant les volontaires furent habiles et efficaces avec cette arme.

Les volontaires rejoignirent l'armée de Taylor à Camarguo, une petite ville située sur le Rio Grande et qui servait de base arrière pour l'armée du général Taylor. Les terribles conditions sanitaires sur place firent que beaucoup d'hommes tombèrent malades et un grand nombre mourut et fut jugé inapte au combat. Néanmoins Taylor et son armée poursuivirent leur avancée vers Monterrey et s'emparèrent de la ville. Les volontaires du Mississippi participèrent activement au combat. Mais les négociations qui s'engagèrent ensuite, discréditèrent Taylor, et son armée fut séparée en deux au profit du général Winfield Scott. Bien que les volontaires du Mississippi furent choisis pour renforcer l'armée de Scott, Taylor insista pour les garder près de lui. Il ne voulait pas perdre certaines de ses meilleures unités surtout en plein territoire ennemi et en sachant qu'il n'avait nullement l'intention de s’arrêter là.

Puis ce fut la bataille de Buena Vista : la ligne américaine submergée était sur le point de flancher, Taylor partit en arrière sécuriser sa voie de communication revint sur la ligne de front avec auprès de lui les habits rouges du Mississippi. Taylor leur ordonna de renforcer la ligne, Davis aurait crié à ses hommes " tenez ferme mes garçons, tenez ferme pour la gloire du vieux Mississippi". Adoptant une formation en V, les volontaires du Mississippi stabilisèrent la ligne américaine vacillante et repoussèrent avec pertes, les troupes mexicaines.

Avec la victoire de Buena Vista s’arrêta la carrière opérationnelle des volontaires du Mississippi. Un mois après la bataille, Mexico capitulait. Les volontaires de Davis firent excellente impression sur Taylor qui avait vu juste en les gardant près de lui. Leur intervention à Buena Vista fut déterminante pour la victoire américaine. Durant toute la guerre, les volontaires du Mississippi déplorèrent 59 morts au combat et 123 autres de maladie ou d'accidents, le taux de perte le plus élevé de toutes les unités de volontaires.

L'uniforme:

En tant que volontaires, les hommes du Mississippi ne furent pas astreints à porter un uniforme réglementaire. Ils choisirent une tunique rouge, un pantalon large blanc. Les hommes portaient un chapeau à bord large pour se protéger du soleil mordant du désert. Leur accoutrement comprenait un baudrier noir, une ceinture de cuir noir à laquelle était accrochée la sacoche à capsule de fulminate pour le fusil M1841. Ils ne possédaient pas de baïonnette mais pour le corps à corps ils avaient le terrible couteau Bowie. Ce couteau de combat, popularisé par le colonel Jim Bowie qui fut tué au siège de Fort Alamo, était très en vogue dans les états du Sud et donnait au soldat une courte mais solide arme de corps à corps, une arme au large tranchant avec une garde épaisse. En tant qu'ancien officier de l'US Army, Davis revêtait un uniforme bleu foncé réglementaire avec casquette M1839, tunique bleu foncé et épée.

deux représentations de la bataille de Buena Vista et de la défense des volontaires du Mississippi. La première, plus récente, représente bien la tenue rouge à chapeau large portée par les volontaires. La deuxième montre les hommes avec la casquette M1839 en lieu et place du chapeau large, par contre les couteaux Bowie et les carabine M1841 sont clairement visibles
deux représentations de la bataille de Buena Vista et de la défense des volontaires du Mississippi. La première, plus récente, représente bien la tenue rouge à chapeau large portée par les volontaires. La deuxième montre les hommes avec la casquette M1839 en lieu et place du chapeau large, par contre les couteaux Bowie et les carabine M1841 sont clairement visibles

deux représentations de la bataille de Buena Vista et de la défense des volontaires du Mississippi. La première, plus récente, représente bien la tenue rouge à chapeau large portée par les volontaires. La deuxième montre les hommes avec la casquette M1839 en lieu et place du chapeau large, par contre les couteaux Bowie et les carabine M1841 sont clairement visibles

Commenter cet article