Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 1st regiment of US Dragoons dans la guerre du Mexique

Publié le par Olivier Millet

Le 1st regiment of US Dragoons dans la guerre du Mexique

Le 1er régiment de dragons américain fut organisé sur décision du Congrès le 2 mars 1833. En tant que premier régiment de l'arme il fut dénommé "Regiment of US DRAGOONS".

Avec la création de ce régiment, l'US Army retrouvait une unité de cavalerie régulière. Depuis la dissolution des dragons légers après la guerre de 1812, La cavalerie régulière des États-Unis n'existait plus entre 1815 et 1833.

Le 1st Dragoons comportait 8 troops ou escadrons qui comme dans l'infanterie ne comportaient pas de numéro mais des lettres A B C D E F G et H. En mars 1833 à Jefferson Barracks dans le Missouri fut organisé le quartier général du régiment, les escadrons furent organisés dans l'ordre à Nashville, Sacket Harbor, Louisville, Cincinnati, New-York et Jeffersson Barracks. Le dernier escadron fut organisé en mars 1834 soit un an après la création du régiment.

En 1836 un second régiment de dragons fut autorisé et le régiment de US dragoons prit le rang de 1st US Dragoons. Ces unités de cavalerie coûtaient horriblement cher à équiper et entretenir et ce fut la raison pour laquelle le gouvernement américain avait décidé de se passer de leurs services pendant près de 18 ans. Mais les unités montées rendaient aussi d'inestimables services dans un pays en plein essor géographique et démographique. Le contrôle des frontières immenses du pays ne pouvait être confié aux seules unités d'infanterie et de miliciens locaux.

Ce fut donc pour des missions de pacification et de contrôle que le régiment de dragons fut employé à ses débuts. Utilisé dans la région du Missouri, le régiment fut envoyé vers la Floride pour participer à la seconde guerre Seminole.

Lorsque la guerre du Mexique éclata, 4 escadrons ( B, C, G, I ) furent attachés à l'armée de l'Ouest du général Kearny. Deux autres furent attachés à l'armée de Taylor, participant à la bataille de Buena vista, les deux derniers rejoignirent l'armée de Scott dans la campagne de Mexico.

Les escadrons de Kearny participèrent à la prise de Santa Fe, puis une partie d'entre eux se dirigea sur la Californie et combattit à la bataille de San Pascual contre les lanciers irréguliers mexicains et durant laquelle le régiment perdit 17 hommes tués. En Californie les dragons combattirent démontés avec d'autres troupes pour prendre Los Angeles et pacifier le reste de la Californie.

Au Nouveau-Mexique la révolte de Tao éclata, des officiels américains nouvellement mis en place dans la ville de Santa Fe furent massacrés. Deux escadrons du 1st dragoons furent envoyés avec d'autres troupes et écrasèrent la rébellion des indiens Pueblos et des mexicains. L'escadron B fut réorganisé aux États-Unis et renvoyé vers le général Taylor mais tomba dans une embuscade tendue par les indiens Commanches, perdant 11 hommes ; une fois arrivée au Mexique l’unité fut convertie en artilleurs à pied

Les escadrons D, K et F escortèrent les troupes de Scott de Vera Cruz à Mexico et participèrent aux batailles autour de la ville particulièrement à Churubusco. L'escadron F participa quant à lui aux combats de Cero Gordo, Contreras, Molino Del Rey et Chapultepec.

Le régiment a été divisé sur tout le front Mexicain et a participé à beaucoup de combats, le plus souvent démonté. Le combat de San Pascual ayant d’ailleurs démontré les limites des dragons face à des lanciers entraînés ; il est vrai qu'ils étaient montés sur des mules et ne pouvaient se servir que de leur sabre au corps à corps. Les capacités mobiles du régiment ont surtout été utilisées pour sécuriser la ligne d'approvisionnement de Scott et se déplacer rapidement d'un point chaud à un autre. D'une manière générale, les Mexicains, excellents cavaliers, méprisaient les unités montées américaines. La plupart des rencontres entre les deux cavaleries prouvèrent que les cavaliers mexicains, moins bien montés, étaient supérieurs à leurs homologues américains. Mais, une fois mis pied à terre les dragons américains reprenaient l'avantage et devenaient de redoutables combattants. Les Mexicains, en revanche, qui cultivaient le culte de l'élite montée faisaient de piètres combattants une fois leurs cavaliers au sol. Un choc des cultures en quelques sorte où le cavalier représentait le sommet de l'art militaire, une élite pour le Mexique et un moyen efficace de contrôle de zone plus qu'une arme à part entière, quoique la charge de Resaca de la Palma fut exemplaire, pour les Américains.

Après la guerre le régiment reprit son service de contrôle aux frontières avant d’être jeté dans la fournaise de la guerre civile en 1861 en tant que 1st US Cavalry regiment.

L'uniforme:

La tenue de campagne des dragons comportait la tunique courte bleu foncé passepoilée de jaune au niveau du col, de l'attache de poitrine, des poches, des pattes d'épaules et des manches. Le pantalon bleu clair était équipé d'une bande jaune unique pour les cavaliers et double pour les sous-officiers. Les baudriers blancs supportaient la giberne et le mousqueton 1847 ou la carabine Hall 1843 à percussion. La casquette devait comporter une bande jaune mais, seul le second régiment portait cette bande jaune pour se différencier du premier régiment. Le sabre était le modèle M1840 copié sur un sabre de cavalerie légère français de 1822. Ayant une arme à percussion, les hommes portaient sur leur ceinture une petite pochette en cuir noir contenant les cartouche à Fulminate. Les sous-officiers portaient les chevrons jaunes et la ceinture de laine rouge, les officiers portaient la tunique bleu foncé sans ornements jaunes avec des grades d'épaule et l’écharpe rouge autour de la taille. Le guidon montré sur la planche représente le guidon de la première compagnie ou escadron, le régiment emportait également deux étendards plus petits mais de même type type que l'infanterie.

A la fin de la guerre il est possible que le régiment ait adopté des pistolets de type Walker ou M1832/1835 afin d'améliorer la puissance de feu à courte portée particulièrement utile contre les cavaliers irréguliers mexicains.

Commenter cet article